jeudi 9 décembre 2010

[Billet] Les Européens et leurs institutions



Le German Marshall Fund est un institut qui
a pour but l'amélioration de la compréhension et du
dialogue entre l'Europe et les Etats-Unis.

Il édite les Transatlantic Trends chaque année.
Grâce à Samy, j'ai eu accès tout à coup à une énorme somme d'informations qu'il me faudra des années à analyser. Parmi tout cela, je suis tombé sur un PDF assez intéressant sur le site du German Marshall Fund of the United States, organisme dont il faudra se soucier dans une prochaine chronique tant il est important (1)

J'avais déjà vu ces documents lors de mes recherches sur le marché transatlantique. Ce sont les Transatlantic Trends (Tendances Transatlantiques). Ils sont édités par le GMFUS régulièrement, et indiquent la "tendance".
Celui-ci concerne l'année 2010 (2) et contient des informations très intéressantes ! En particulier une partie intitulée "Une crise de l'Euro, mais pas de l'Union Européenne" ...

D'avance, désolé pour la traduction ...

Que pensez-vous de l'Euro ?
"Lorsque l'on a demandé aux citoyens si l'Euro a été une bonne ou une mauvaise chose pour l'économie de leurs pays, les réponses étaient majoritairement négatives. Avec quelques exceptions, les majorités dans les pays de l'eurozone ont répondu que l'euro avait été une mauvaise chose pour leur économie, incluant deux foyers de puissance économique, la France (60%) et l'Allemagne (53%), l'Espagne aussi (53%) et le Portugal (52%). [...] Seuls les Hollandais (52%) et les Slovaques (64%) sont une majorité à dire que l'Euro a été une bonne chose pour leur économie."
"L'Euro n'est pas non plus soutenu à l'extérieur. La majorité des Anglais (83%) et des Polonais (53%) [...] pensent qu'utiliser l'Euro serait une mauvaise chose pour leur économie".

Et l'Union Européenne ?
"Les européens continuent de penser qu'un Leadership fort de l'Union Européenne est désirable. Quand on les questionne spécifiquement à propos de leur économie, la majorité des européens (63%) pense qu'être membre de l'Union Européenne, la plus grande économie du monde, a été une bonne chose pour leur pays. Cette opinion était très répandue aux Pays-Bas (75%), en Pologne (75%), en Allemagne (69%), au Portugal (69%), en Slovaquie (68%) et en Espagne (67%).
D'un autre côté, les Bulgares (40%) et les Britanniques (45%) étaient les moins positifs quant aux bénéfices économiques de leur appartenance à l'UE. Mais en France, où la majorité était négative quant à l'Euro, la majorité (61%) maintient que l'appartenance à l'UE a été une bonne chose pour leur économie. A peu près le même pourcentage d'Italiens (62%) [ont été positifs]."
"Plus de la moitié des répondants européens (57%) ont senti que les difficultés économiques devraient mener à un plus grand engagement pour construire une Union Européenne plus forte. Italiens (76%), Portugais (70%), Bulgares (66%), Espagnols (65%) et Slovaques (64%) étaient spécialement favorables à plus d'intégration. D'autre part, les Britanniques généralement Euro-sceptiques (33%) étaient le moins d'accord avec cette opinion."

Opinions favorables à l'appartenance à l'Union Européenne et à l'utilisation de l'Euro
Prise de décisions économiques ?
"[...] Une majorité de répondants européens (46%) pense aussi que pour gérer la crise économique actuelle, chaque gouvernement national devrait avoir la première responsabilité. Près de deux cinquièmes des européens interrogés (39%) ont répondu que l'Union Européenne devrait avoir la responsabilité première dans la gestion de la crise économique actuelle. Il n'y a qu'en Allemagne, souvent décrite comme la "locomotive de l'Europe", que la majorité (54%) pensent que l'Union Européenne devrait avoir cette responsabilité et devrait prendre les décisions au niveau économique.
Cette option était la moins populaire au Royaume Uni (25%), en Bulgarie (24%), en Slovaquie (22%), en Roumanie (15%). Les Français étaient divisés sur cette question, avec 47% penchant pour le gouvernement national, et 43% disant que l'UE devrait être en charge." 

Et le libre-échange (Free-Market) ?
"L'immense majorité des Américains (90%) et des Européens (72%) pensent que les peuples sont mieux au sein d'une économie de libre-échange. L'engouement pro-libre-échange des Britanniques (81%) et des Allemands (78%) rivalise presque avec celui des Américains."
"Le soutien au libre-échange n'entame pas celui des gouvernements. Une large majorité des sondés au sein de l'UE (78%) et des Turques (55%) continue d'exprimer que le gouvernement a un rôle essentiel à jouer pour réguler le marché. Les Français (88%), les Britanniques (86%), et les Portugais (85%) étaient les plus enclin à soutenir le rôle du gouvernement dans la régulation du marché."

Ouverture
Le document recèle de nombreuses informations sur d'autres sujets tels que l'OTAN, la place de la Chine, la Turquie et l'UE etc.
Lisez le car il est intéressant !

On peut trouver tous les détails de l'étude sur http://www.gmfus.org/trends/doc/2010_English_Top.pdf et notamment la méthodologie utilisée et le nombre de participants issus de chaque pays. On peut de plus consulter directement et facilement les statistiques "clés" pays par pays (http://www.gmfus.org/trends/2010/countryprofiles.html).

Notes :
(1) Site web du German Marshall Fund of United States : http://www.gmfus.org/about_gmf
(2) Transatlantic Trends 2010 (PDF) : http://www.gmfus.org/trends/doc/2010_English_Key.pdf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire