lundi 28 juin 2010

[Billet] Le Mystérieux scandale des fraudes aux prestations sociales !

SCANDALEUX ! VRAIMENT ! Désolé de hurler mais je viens de comprendre ce qui grève définitivement les dépenses de la France ! CE SONT LES IMMIGRES ! ET ILS NOUS PILLENT EN ABUSANT DES AIDES SOCIALES !

Hmhm, en effet, il semble très rependu de voir les gens estimer, à tort ou à raison, que le système est fait pour les assistés, et que beaucoup de choses iraient mieux si l'état aidait moins les gens, et les motivaient à aller bosser. 
D'ailleurs, chacun y va de son exemple : "Oui, quand je travaillais là j'ai vu ceci, donc tu me la feras pas hein !?" ... Encore faut-il préciser que cette personne travaillait dans telle ville, de tel département, avec tel taux de chômage, et telle région et à telle époque. 

Quoiqu'il en soit, il est normal de se constituer un avis avec sa propre expérience, et on ne peut en faire le reproche à ceux qui le font. Tout le monde est touché : L'expérience personnelle joue forcément un rôle primordial dans la fabrique de notre avis.

Néanmoins, il est souvent bon de prendre du recul. Prendre le temps d'étudier d'autres points de vue, de comprendre aussi ces points de vue, et de croiser les données. Le plus souvent, s'évertuer à trouver sources plus ou moins fiables (on crache souvent sur la presse écrite, alors qu'elle est tout de même "sûre" au niveau des sources, souvent, pas toujours).

C'est en ayant un débat sur les aides et prestations sociales ce midi que j'ai pensé à faire ce billet. Et on m'a affirmé, expérience personnelle à l'appui, l'expérience de "terrain" pourrait-on dire, que beaucoup de gens fraudent pour obtenir ces prestations, et qu'il vaut mieux, de nos jours, ne pas bosser et avoir toutes les aides, qu'être employé et ne pas avoir ces aides.

Ce postulat est parfaitement acceptable : Le système aide les gens sans emploi et en situation compliquée, il les aide juste assez pour vivre décemment. Mais il est aussi vrai qu'un employé au final se retrouve moins bien traité que ces gens là ... Et bien augmentons le salaire de l'employé, pour qu'il ne soit pas lésé par le système, et pour re-motiver les réels tire-au-flanc à aller bosser.

Au fait, cette légende urbaine du tire-au-flanc assisté qui fraude les aides, est-elle réelle ? Il a les congés maladie alors qu'il est pas vraiment malade .. Il reçoit des prestations qu'il ne devrait pas en mentant à l'état ... Et il préfère bien évidemment rester à la maison en fraudant et en baisant le système, qu'aller bosser.

Et bien j'ai trouvé une ressource assez intéressante au sein du site du Parisien (1)

Selon un rapport de la Caisse Nationale d'Allocation Familiale (CNAF), les fraudes seraient très marginales :

  • 200.000 allocataires (soit 2,15%) seraient des fraudeurs, ce qui représenterait "entre 540 et 808 millions d'euros" pour l'année 2009;
  • "Il faut relativiser, ce n'est pas 800 millions de manque à gagner puisque nous récupérons quasiment 90%" des sommes indument versées aux familles, a expliqué à l'AFP Jean-Louis Deroussen, président de la Cnaf;
  • Alors que la Cnaf verse annuellement 60 milliards d'euros de prestations, "la fraude délibérée représente environ 80 millions d'euros et on espère qu'elle va encore baisser dans les années à venir", relativise M. Deroussen;
  • le RMI (taux de fraude évalué à 3,6% des versements) et l'Allocation Parent Isolé (3,1%), évoquée dans l'affaire récente du polygame présumé de Nantes;
Magique non ? On nous explique que les fraudes aux prestations sociales sont de l'ordre de 540 à 808 millions d'Euros pour 2009. De plus, on nous explique que 80% de cet argent est récupéré. Enfin, la fraude délibérée ne représente au final que 80 millions d'euros sur 60 milliards d'euros réservés à ce poste de dépense.

De plus, 20 minutes rappelle que  "Chaque année, la grande majorité des fraudes aux prestations sociales sont issues d’attitudes passives ou d’omissions volontaires [...]" (2).

Parlons de choses sérieuses 

Ben oui, parce que c'est bien beau d'expliquer que le gros problème de ce pays c'est les fraudes aux assurances maladies et au chômage, mais il va falloir commencer à se concentrer sur les vrais problèmes ! 
Si la fraude coute chaque année 80 millions d'euros (qu'il faudra bien sur essayer de récupérer !), le budget de l'Élysée pour 2008 était de 113 millions d'euros (3). De quoi relativiser.
Il semble d'ailleurs que le sommet du G20 (2 jours à Torronto si j'ai bien compris, des gens puissants et corrompus s'y sont rendu pour définir loin des peuples leurs stratégies .. J'ai pas bien suivi) a couté environ 1 milliards de dollars (4) .. Payés bien sur avec vos sous .. Croyez pas qu'il les impriment .. Quoique.

Je tiens aussi à rappeler que Madame Betancourt possède l'équivalent de cette fraude fiscale mais en une seule fois ! 80 millions d'euros qui échappent au fisc (5), bien rangés en Suisse (et je parle pas du reste). Une seule personne qui fraude autant que des centaines de "petit salauds qui profitent du système !" ..

Il va falloir s'y faire, votre ennemi n'est pas l'immigré qui obtient des aides légitimes, mais votre ennemi c'est le système qui s'est évertué à amener un tassement vers le bas des salaires des employés, et à des aides de plus en plus restreintes. Le système qui tout en parlant d'austérité se montre, usant et abusant de toutes les extravagances possibles : Limousines, repas gargantuesques, G20 à 1 milliard d'euros etc.

Ha oui ça fait du bien aussi de se rappeler que Monsieur Sarkozy s'est banqué une douche à 240 000€ qui n'a pas été utilisée, que monsieur Christian Blanc fume pour 1200€ de cigares par mois, Monsieur Estrosi a deux logements de fonction, Monsieur Joyandet prend un Jet à 150 000€. Ajoutez les frais de bouche, et on a là les plus gros fraudeurs du pays ;)

Ha, j'ai failli oublié, le paquet fiscal (qui a bien rempli sa mission en termes d'emploi et de recettes de l'état) : 13,5 milliards d'Euros. Rhalalala, ces profiteurs alors ..

En supplément 

Absolument fabuleux. Je viens de vous parler d'un article de l'Expansion qui décrit une étude de la CNAF sur les fraudes aux prestations sociales. Et bien j'ai cherché d'autres sources sur ce rapport. J'ai trouvé un article sur 20 minutes, et un article sur Le Parisien. 
Alors, je vous conseille vraiment d'aller d'abord sur celui du Parisien (http://www.leparisien.fr/economie/de-540-meur-a-800-meur-de-fraudes-sur-les-aides-sociales-29-04-2010-903509.php), lisez le et empreignez vous du ton. Un peu alarmiste. On annonce une fraude entre 500 et 800 millions.

Ensuite, rendez-vous sur l'article écrit par 20 Minutes (http://www.20minutes.fr/article/401015/Economie-Entre-540-et-808-millions-d-euros-de-fraudes-aux-prestations-sociales-en-2009.php), ils ont choisi, et c'est leur droit le plus strict, d'expliquer que la fraude avait explosé. Pour eux aussi, la fraude se monte à 500 à 800 millions d'Euros.

Pourtant, l'Expansion (http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/la-fraude-aux-prestations-sociales-s-avere-marginale_231385.html) prend soin de dire une chose que les deux autres en disent pas : "[...] Il faut relativiser, ce n'est pas 800 millions de manque à gagner puisque nous récupérons quasiment 90%" des sommes indument versées aux familles, a expliqué à l'AFP Jean-Louis Deroussen, président de la Cnaf. [...]  la fraude délibérée représente environ 80 millions d'euros et on espère qu'elle va encore baisser dans les années à venir", relativise M. Deroussen." ..

Intéressante divergence :)

Notes :
(1) Article du Parisien sur l'étude de la CNAF concernant la fraude aux prestations sociales : http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/la-fraude-aux-prestations-sociales-s-avere-marginale_231385.html 

13 commentaires:

  1. Sujet intéressant, certes, mais crois tu vraiment que la cnaf récupère ces sommes? Sincèrement? Crois-tu que si ces gens abusent le système volontaire, ils seront solvables? le directeur peut dire qu'il en récupère, personne ne dira le contraire et personne ne peut renter dans les comptes et vérifier ce qu'il dit!!
    Sinon, concernant nos hommes politiques, je suis d'accord, c écoeurant....On réalise à quel point il nous faudrait une nouvelle révolution... pour mettre fin aux privilèges de "la noblesse et du clergé"!!

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi ne parler que des fraudes ? Une fraude est un délit bien définit, en gros c'est mentir aux caisses diverses pour recevoir des aides auxquelles on n'a pas le droit. Mais quid des aides méritées légalement mais pas moralement ? On voit tellement de gens qui pondent des gosses, 7, 8, 9, voir des familles polygames avec plus de 20 enfants (cas extrêmes, je vous l'accorde). Ils ne s'en occupent pas, ne les éduque pas, ne leur enseignent pas les valeurs de la république qu'ils n'ont d'ailleurs peut-être (sûrement) pas enregistrées eux-mêmes. L'explosion de la délinquance, il suffit d'ouvrir les yeux pour le voir, est due à l'immigration, et le coût de cette délinquance se chiffre en milliards. Tout simplement parce qu'un meutre jugé en assises coûte à lui seul quelques millions en frais de justice ... On est très loin du budget de l'Élysée ici. Si en plus on parle des dommages moins directs, le bilan est très lourd. Les enfants bien éduqués, à l'école, son directement victimes des bandes de jeunes sauvages largués dans la société par des parents immigrés ou fils d'immigrés irresponsables. Des établissements scolaires sont virtuellement ruinés, transformés en poubelles, en établissements "pré-carcéraux". Car dès leurs 16 ans, les sauvageons quittent l'école pour se transformer en délinquants en puissance. Vous les voyez tous les soirs dans les transports, sur les champs à Paris, les dealers/braqueurs/arracheurs de toute sorte, certains allant jusqu'à poignarder pour des regards de travers.

    Ceci est le cancer de la France, c'est ce qui la ruine aujourd'hui. Le faste des dirigeants est séculaire, et a toujours existé même aux heures les plus glorieuses et prospères de notre histoire. Désolé, mais la douche de Sarko n'y est pour rien.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis désolé, Anonyme numèro 2, mais ta pensée est très limitée.

    L'association immigration/délinquance est stupide. Je fais pas dans le pédagogique, je sais, mais comprend que le lieu de naissance des ancêtres de l'individu ne prédispose pas à tel ou tel type de comportement. Ni la couleur de l'épiderme et la structure du squelette. A moins que tu sois eugéniste. Dans ce cas la, un peu de sociologie politique, et je saurai ou te classer.


    Les raisons de la délinquance sont multiples. On peut les regrouper sous le terme d'environnement psychosocial.
    Cela comporte :

    -l'environnement physique dans lequel il évolue. Cet environnement est relatif à plusieurs facteurs. C'est le lieu ou il vit et les choses et gens auquel il est exposé dans ce lieu. L'habitat ( immeuble, maison, caravane..) et la zone d'habitation ( ville, campagne, cité ) sont extrêmement important. Tout cela dépend du salaire du foyer. ( d'où la différence psychologique entre pauvre et riche ).

    -L'environnement mental dans lequel il évolue. Cela est relatif à plusieurs facteurs. Il est important de noter que l'environnement physique fait varier cet environnement mental : l'enfant ne sera pas exposé aux mêmes types de personnes, aux mêmes évènements etc.
    La société à laquelle nous sommes exposés nous modèle (psychologie du développement.) Il n'y a pas une société, il n'y a pas " la France " ( ça n'existe pas, à part sous le statut d'administration ), il y a des micros sociétés. Toutes différentes, mais dont les bases sont posées par l'environnement physique comme expliqué. Il est donc logique que un pauvre de cité, ou qu'un bourgeois de capitale, évolue en prenant des traits et manières de penser de son environnement, familial ou social.
    La famille est trés important bien entendu, et son identité joue aussi un gros rôle dans l'environnement mental. Un fils d'immigrés d'une couche sociale basse, n'abordera pas la société comme un fils de diplomate. Bourdieu l'explique très bien. Et cette identité familiale, les politiques savent très bien en jouer, en dénigrant telle communauté ( religion ou race ou même activités salarial ), ou en les opposants.

    RépondreSupprimer
  4. Cet environnement psychologique et social est donc le liquide amniotique dans lequel grandit l'enfant, puis l'adolescent.
    Rien n'est écrit dans les facteurs fictifs que tu sous entend en association immigration et délinquance.

    Ce n'est qu'après ce point précisé, que nous pouvons commencer à reellement parler de politique migratoire.
    Mais par pitié, toi, et tes amis du front national new age ( marine la faf ), cessez de tomber dans les penneaux, ou alors cessez de vous exprimer, pour le bien de tous. Il ne faut tomber dans les pièges énormes, à la Lies Hebbadj ( je ne sais même pas son nom ) ou autre apèro hallal...Ceci est une volonté politique qui joue sur la stupidité des masses, masses aisément manipulables aux réflexes pavloviens qui s'emballent, chez les gens peu éduqués, sur les signes distinctifs les plus primitifs ( couleur, confession..).

    RépondreSupprimer
  5. Le dernier élément, et selon moi le plus important, et qui peut être identifié comme la cause de tout les problèmes psychologiques et comportementaux de nos enfants, c'est la télévision.
    La télévision est l'éducateur numéro 1. En moyenne, en France, les enfants la regardent 5 heures par jour. 12 ans par vie. L'écran à des facultés hypnotique et addictive. Sa consommation et son pouvoir de suggestion se veut donc forcement élevé. Le réalisateur Aaron Russo, a dit que Rockfeller, qui lui avait proposé de rejoindre le CFR, lui avait confié lors d'un diner : " Tu sais mon ptit, la vraie raison de la "liberation" de la femme ? Ben j'vais teul dire salopio, c'est pour pouvoir d'une part taxer non plus 50 mais 100% de la population. Et d'autre part, c'est pour confier de plus en plus tôt les enfants aux institutions.". Le conditionnement de la jeunesse est un enjeu politique, dans un bon, comme dans un mauvais système. Avec le père, puis la femme écartés du foyer, l'enfant est livré à des institutions dès son plus jeune âge ( crêche, maternel ). Il apprend la hierarchie des institutions, mais aussi des groupes sociaux naturels entre gens de son âge. Il grandit, et evolue avec, des enfants qui eux aussi, quand ils ne sont pas à l'école, quand ils ne sont pas avec leur parent, soit 5 heure par jour, regardent la télévision. Il sont exposés aux mêmes images. Ils enregistre les mêmes normes, les mêmes codes, les mêmes idoles, les mêmes centres d'intérêts, les mêmes objectifs, les mêmes manière de penser. L'imitation est ce par quoi se construit l'homme. Je te propose maintenant d'analyser les programmes servies à nous comme à la jeunesse. D'un sens très critique et parfois, n' hésites pas, très moral ; car les détenteurs de l'outil de propagande idéologique principal savent ce qu'ils font et progressent par escalier, d'une manière absolument scientifique.
    Dans le "débat" de "l'identité nationale", nous n'avons jamais entendu parlé de la télévision. Analyse donc les programmes proposées ( films, musiques, clips, séries, jeux tv...), et ait toujours à l'idée que ceux ci sont conceptualisés pour un public cible. Analyse donc le contenu médiatique, précurseur de pensée, servie à la banlieue et plus globalement aux jeunes noirs et maghrébins. Analyse aussi, ceux servis pour ta fille. Et regarde ce qu'elle te demande d'acheter comme vêtements. Cela vient de là, et de nul part ailleurs.

    RépondreSupprimer
  6. Est il possible de valider mes autres commentaires ??
    Si non, pourquoi ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
  7. Si les commentaires sont publiés un peu tard, c'est aprce que je n'ai pas beaucoup de temps pour m'en occuper, ne vous inquiétez pas ..

    RépondreSupprimer
  8. Heu je rappelle que ce n'est pas un poste sur l'immigration en soi, mais plus sur l'idée reçue que la fraude aux prestations sociales est un cancer pour le budget Français.

    :)

    Après bien sur, rien ne vous empêche de délirer sur la probabilité qu'un délinquant soit immigré ou pas ...

    Personnellement je ne crois pas à l'inné, et je ne crois pas aux "races", "origines ethniques" etc. Je ne crois qu'au porte monnaie (c'est malheureux mais c'est comme ça), et je transforme n'importe quel blanc Franchouillard en délinquant simplement en le mettant au mauvais endroit et au mauvais moment, quand vous voulez :)

    Il suffit de le foutre dans une cité pourrave, avec 3 frères et soeurs et des parents au chômage. Je le fais aller étudier dans une ZEP où bizarrement, les profs sont plus inexpérimentés que dans les écoles du XVIème.

    Ensuite je lui rend la vie impossible, en foutant les commerces les plus proches à 20 minutes de métro ;)

    Et enfin je ferme tous les services publics les uns après les autres dans la cité.

    N'importe quel Edouard Dupont aurait beaucoup plus de chance de se retrouver dans la peau d'un braqueur dans ces conditions là.

    RépondreSupprimer
  9. J'aimerais nuancer le propos de Liior.

    Je vous invite à lire cet extrait du livre de Jean Sévillia, "Le terrorisme intellectuel", que j'ai reproduit sur ma page fb, à l'occasion de la polémique suscitée par Éric Zemmour sur les trafiquants "noirs et arabes" : http://www.facebook.com/profile.php?id=1198457467&v=app_2347471856#!/notes/edward-bernays/immigration-delinquance-et-islam/403426540119

    La misère est un des facteurs de la délinquance, certes, mais en réalité il ne fait que se superposer au facteur culturel, souvent lié aux origines ethniques.

    RépondreSupprimer
  10. Pour revenir à l'article et à sa source, la CNAF :
    1) La CNAF estime comment le pourcentage de fraudes? Celles qu'elle parvient à dénombrer?
    Sur les 20% non récupérés, s'agit-il d'insolvabilité (procédure interrompue) ou sont aussi comptabilisés les disparitions des individus (gens du voyage)?
    2) Expliquez moi l'intérêt stratégique du responsable des fraudes à la CNAF de dire qu'il foire entièrement son job. S'il voulait plus de moyens, il ne sortirait pas lui-même les chiffres de son incompétence. De plus, puisque seule la gauche serait prete à livrer plus d'argent pour la CNAF, ce n'est certainement pas en prenant le risque de soulever le lièvre de la lutte contre la fraude!
    3) Avec la crise économique, on sait que l'on va rogner sur les prestations sociales (gvnt de droite), alors même la droite ne veut pas entendre parler de fraude ou bien elle risquerait de se voir reprocher de ne rien faire contre les fraudeurs qui s'ils étaient pris ne feraient pas qu'on rogne autant sur le social à l'égard de la majorité honnête. Et on sait que la lutte contre la fraude n'est pas la priorité du gvnt! ;)

    Donc je ne vois pas comment on obtient ces chiffres ni pourquoi on dirait la vérité d'une situation catastrophique de fraude généralisée.

    RépondreSupprimer
  11. Pour la manière dont les chiffres ont été obtenus, je pense que ce sont de simples statistiques : Combien sont en maladies, combien ne le méritent pas vraiment, combien sont en mesure de rendre l'argent qu'ils ont pris au contribuable etc.

    On arrive à la fin à ce que nous allons perdre (il me semble que les 80 millions d'Euros ne seront justement pas récupérables !).

    Quoiqu'il en soit, en ces temps de crises et de dérégulation chronique, l'avantage aurait été au gouvernement (de droite) de montrer aux gens qu'il y a ENORMEMENT de fraudes, et ENORMEMENTS DE SALAUDS D'ASSISTES QUI PROFITENT !

    Donc si la situation était véritablement catastrophique, le gouvernement ne se gênerait pas pour un faire un thème de campagne et le crierait sur tout les toits.

    Manque de pot, ce n'est pas le cas, et il est donc improductif pour le gouvernement de parler de la fraude aux prestations sociales.

    RépondreSupprimer
  12. Sur les statistiques, je voulais surtout dire que croire le patron de la CNAF sur les chiffres de la fraude, ça n'a pas de sens. De plus, e chiffre de 2% de fraudes, c'est 2% rapportés sur les allocations allouées mais surtout seulement les fraudes connues! Le principe d'une fraude réussie n'est pas de figurer dans ces deux pourcents. Comment obtiennent-ils ce chiffre?
    Sur les irrécupérables, ce sont les insolvabilités, et c'est la loi. On ne parle pas ou plus d'illégalités.
    Quant à l'idée saugrenue que sarkozy sauterait sur l'occasion de fustiger les fraudeurs c'est ridicule, cela l'obligerait à allouer des fonds à la CNAF pour lutter contre les fraudes (dépenses), or il ne recherche que des recettes. Les seules fraudes qu'il considère soit-disant c'est liées au dumping fiscal, ce sur quoi il n'a aucun pouvoir, afin d'en appeler à une responsabilisation et contrôle supranationaux. Voyez comment la Suisse se paye woerth après coup!
    Vous parlez de thème de campagne, j'imagine médiatique, mais cela lui retomberait sur la gueule.
    Oubliez la vision droite gauche, le pouvoir alterne entre ces deux camps pour faire passer des mesures selon les idéologies opposées majoritaires une fois sur deux dans le pays. Ces deux forces, ce bipartisme est à la solde d'un même pouvoir au-dessus, ils sont tous pro-européens, pro "solution mondiale à crise mondiale" et se foutent éperdument d'en regarder les causes. Parmi lesquelles la fraude, je vous l'accorde n'a rien à voir. Il s'agit des intérêts de la dette. Mais cela droite et gauche sont pour.
    Revenant à l'immigration, c'est le corollaire de la mondialisation pour lesquelles les deux partis sont favorables. Même Besancenot est pour les deux. Avouer que les fraudes sont grandes, de surcroit le fait majoritairement d'immigrés, serait préjudiciable aux deux forces : la gauche anti-raciste et la droite pro clandestins travailleurs pour grands patrons surtout. Personne ne veut résoudre ce type de problèmes, puisque ce sont eux qui l'ont généré puis couvert de leurs prétendues idéologies!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour, juste pour relativiser (ce que les chiffres font rarement) Recensement en France au 1er janvier 2009: 65 073 482 habitants
    80 millions d'€ revient donc à un peu plus d'1€/habitant... Pas agréable de ce dire qu'une personne -déjà très, très, très riche- en profite (en le plaçant en Suisse ou ailleurs) mais partagé parmi les 3 et quelques % d'allocataires sociaux qui fraudent... Ca relativise, non?
    (au fait, on oublie de dire -toujours "ha les statistiques"- combien font de personnes ces 3 et quelques fraudeurs...)

    RépondreSupprimer