mercredi 21 avril 2010

Attaque imminente sur la France ...

Notre cher ami Jovanovic nous a encore rapporté une information intéressante en provenance de Zero Hedge (http://www.zerohedge.com). 

Les traders, après avoir rongé les derniers os de la Grèce seraient en train de se tourner vers la France : Prochaine proie à dépecer. La raison numéro un ? L'augmentation faramineuse des dettes de notre Etat, qui menace d'arriver à un défaut de paiement.



Voici ce qu'écrit Jovanovic :
La France est la suivante, voyez ce papier de Zero Hedge: "If CDS Traders Are Right, France Is Next Up For A Sovereign Shakedown (As Are Spain And Portugal); Greece Long Forgotten"... L'article explique que les traders ont des antennes extrasensorielles pour avoir joué, longtemps à l'avance, Dubai et la Grèce à la baisse. Et maintenant ils vont mettre le paquet sur la France! "CDS traders are now focusing their attention on the one country which has so far slipped under everyone's radar... France, with $781 billion in total claims. Should Greece topple the PIIGS dominoes, France will implode. Voilà, c'est pour ça que, mes chers lectrices et lecteurs, je vous dis depuis 6 mois que nous ne devons pas laisser tomber les Grecs. Mais voyez la suite: "et c'est justement sur quoi parient les traders de CDS en ce moment, taking advantage of absurdly tight France CDS levels". Donc, formons nos bataillons contre les vampires car voyez-vous, avant, pour s'emparer des terres du voisin, par exemple l'Alsace, il fallait une vraie guerre en bonne et due forme. Plus maintenant grâce aux "armes financières de destruction massive". Vous attaquez financièrement un pays, et si vous gagnez, vous le dépouillez de toutes ses propriétés en toute légalité. Lire Zero Hedge si vous voulez déprimer.
Revue de Presse par Pierre Jovanovic (www.quotidien.com)
Quant à l'article de Zero Hedge (If CDS Traders Are Right, France Is Next Up For A Sovereign Shakedown (As Are Spain And Portugal); Greece Long Forgotten) qui est incriminé (http://www.zerohedge.com/article/if-cds-traders-are-right-france-next-sovereign-shakedown-are-spain-and-portugal-greece-long-), voilà son contenu :



CDS traders were prescient in snapping up Greek and Dubai CDS long before anyone else realized the risk these countries are in (well, more like Goldman selling CDS to some very close clients, wink wink). In exchange for figuring out what it took cash bond holders months to understand, these 'speculators' made a lot of money and in the process got branded as quasi-sovereign terrorists. Well, Greece can sleep well: according to the latest DTCC CDS data (for the week ended April 9), CDS specs have completely deserted Greece, which saw the single biggest amount of Net Notional CDS decrease, to just over $8 billion, a reduction of $367 million in the prior week (which means all the widening in Greek spreads is now, and has been, justcash bond sales, precisely what Zero Hedge has claimed all along). CDS traders are now focusing their attention on the one country which has so far slipped under everyone's radar, yet which we disclosed is more on the hook in terms of Southern European exposure than even Germany: France, with $781 billion in total claims. Should Greece topple the PIIGS dominoes, France will implode. And this is precisely what CDS traders are betting on now, taking advantage of absurdly tight France CDS levels. Also, just in case they are wrong on France, Spain and Portugal, not surprisingly, round out the top three names in which Net Notional saw the largest increase. Also not surprisingly, Japan rounds out the top 5 deriskers.


Top 10 deriskers:

Greece, and Dubai, are both among the top 10 reriskers, indicating that any profits to be made from widening in Greece and Dubai have already been taken. At this point residual hedging and unwinds is all that remains. We are confident that very little new Greece CDS exposure will be put on as nobody wants to hedge primary market positions as alas the GGB issuance market is now done.
Source: DTCC
Etant, de nature, curieux, j'ai voulu savoir d'où venaient ces tableaux, et quelle est leur crédibilité. En effet, quand je vois que la France est le pays sur lequel on souscrit le plus de Credit Default Swap, je veux voir d'où cela vient. 

J'ai donc retrouvé l'organisme cité en source de l'article de Zero Hedge : Horreur, c'était vrai. 

Au bout de 10 minutes de recherches, j'ai retrouvé le rapport en question (http://www.dtcc.com/products/derivserv/data_table_ii.php?id=table14).

On peut donc lire le manuel d'utilisation de DTCC CDS Data Warehouse (http://www.dtcc.com/downloads/products/derivserv/tiw_data_explanation.pdf) pour comprendre (avec beaucoup de patience) que ces tableaux montrent le nombre des contrats de défaut pris sur les pays/entreprises. 
Ce sont des chiffres de changement hebdomadaires, et on constate donc que la France est en tête de liste des pays dont les traders jugent qu'ils n'arriveront pas à rembourser leurs dettes. D'où le risque de défaut, d'où la souscription grandissante de la part des institutions financières à ce qu'on appelle des Credit Default Swap, qui sont en fait des assurances, des garanties (si A ne peut pas me payer ma dette, B la payera à sa place).

Après avoir boulotté les derniers restes de la Grèce, qui est maintenant oubliée par ces traders spécialisés sur la spéculation sur les défauts de paiement, le fusil est tourné (en tout cas pour la semaine étudiée par Zero Hedge) vers l'hexagone.

Jovanovic ajoute aussi que la France (les finances Françaises plutôt, banques, institutions financières etc.) ont une grande exposition en Grèce, et que si celle-ci tombe, l'effet domino se fera ressentir de façon brutale.

Il nous apprend enfin que les taux d'intérêts sur les bons du trésor Grec sont montés jusqu'à 8%, ce qui signifie tout simplement que la Grèce ne peut plus emprunter sur les marchés financiers. Vers qui va-t-elle donc se tourner ? L'Europe et son manque flagrant de solidarité (voir les propos de certains représentants Allemands ou Français face à la détresse du peuple Grec ...) ou encore le FMI ? 

Merci à Pierre Jovanovic pour ces informations très intéressantes, et inquiétantes (voir www.quotidien.com).

Il semblerait donc malgré tout, que la France puisse bientôt être la proie des traders, comme le fut la Grèce durant ces six derniers mois.


EDIT : Pierre Jovanovic est revenu sur ce point dans sa revue de presse internationale :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire